Présentation de l'orgue (20 jeux)

L'orgue de la chapelle de Mongré a été construit par Aristide Cavaillé-Coll en 1869.
Il porte les numéros 347-335 dans l'oeuvre de Cavaillé-coll.
Aristide Cavaillé-coll (1811-1899)


L'instrument fut joué pour la 1ère fois à l'occasion de la messe de minuit, le 25 décembre 1869.
L'orgue était en cours d'achèvement, huit jeux étaient posés à cette date, l'organiste M. Lehman (Père Jésuite) était aux claviers.



Le journal des anciens élèves du collège (Les nouvelles de Mongré, novembre décembre 1932) nous apprend que l'orgue fut réceptionné le 2 février 1870 par 3 organistes et inauguré le 8 février par les même qui se succédèrent aux claviers pour illustrer l'orgue :

Charles-Marie WIDOR
  • La musique d'orgue de Widor est concue pour les grandes orgues symphoniques Aristide Cavaillé-Coll que l'on trouve dans les églises principales de Paris. 
  • Certains mouvements de ses symphonies, notamment cette fameuse Toccata qui termine la Symphonie n° 5 opus 42, la Marche pontificale de la Symphonie n° 1 ou encore l'Allegro ouvrant la Symphonie n° 6, sont d'une grande virtuosité. 
  • Il épousa, à l’âge de 76 ans, Mathilde de Montesquiou-Fézenzac, âgée de 36 ans, le 26 avril 1920.
Léon REUCHSEL
Père Jésuite
Organiste de l'église Saint Bonaventure à Lyon de 1861 à 1915 (54 ans)
Au moment des lois sur les congrégations, l’orgue est démonté et stocké en caisses pour éviter la saisie.Il est remonté en 1913 (devis du 25 juin 1913 d’un montant de 4350 Francs) par Dulaquais (Lyon), sous-traitant de la maison Merklin et Kuhn, lequel entretiendra l’orgue jusqu’en 1932, année de sa mort.

Désiré WALTER 
Il fut l’organiste de Mongré de 1881 à 1940 date de son décès.
Né à Mackwiller en 1861, il fit ses études à l’école fondée par Louis Niedermeyer. En 1879, il obtient  un premier grand prix d’orgue (ex-aequo avec Léon Boellmann). 


Désiré WALTER


  • La même année, il reçut le grand prix d’honneur de l’école Niedermeyer; 
  • Il fût également l’organiste des églises Saint Nicolas du Chardonnay et de l’Assomption à Paris;
  • Il refusa des propositions de titulaire à Paris préférant rester à Mongré.

          Désiré WALTER composa des œuvres toujours archivées à Mongré.


Composition des jeux 

L'orgue comporte 20 jeux

Grand-orgue : 56 notes C1-G5, 12 jeux : 

Montre 8 
Prestant 4
Salicional 8
Bourdon 16
Flûte harmonique 8
Bourdon 8
Octave 4
Doublette 2
Plein-jeu harminique II-V
Basson 16
Trompette 8
Clairon 4

Récit : 56 notes C1-G5, 8 jeux :

Flûte traversière 8
Flûte octaviante 4
Gambe 8
Octavin 2
Voix céleste 8
Trompette 8
Basson et Hautbois 8
Voix humaine 8






No comments: